CNRS Ministère des Affaires Etrangères

Rechercher





Accueil > Le CFEE

Présentation

Le Centre français des études éthiopiennes (CFEE) est un Institut français de recherche à l’étranger (IFRE) du ministère français des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) et du Centre national de la recherche scientifique (CNRS / INSHS). Installé à Addis-Abeba, il est l’héritier de près d’un siècle de coopération scientifique franco-éthiopienne.

Qui sommes-nous ?

La Maison des études éthiopiennes est fondée en 1991, en tant qu’Institut français de recherche à l’étranger du ministère des Affaires étrangères. Elle succède à la Section d’archéologie du gouvernement impérial éthiopien, fondée en 1952 à la demande de l’empereur Hailé Sélassié et composée d’experts français. Si les racines de la coopération scientifique franco-éthiopienne se situent d’abord du côté de l’archéologie, de la préhistoire et de la paléontologie, la Maison des études éthiopiennes contribue au développement des sciences humaines et sociales au sens large, avec un intérêt particulier pour les dynamiques « post-révolutionnaires » et pour la construction politique éthiopienne vue par ses "marges".

Rebaptisé CFEE, l’Institut est contractualisé par le CNRS en 2007 et devient l’Unité de service et de recherche 3137 du CNRS. En 2008, la zone de compétence du CFEE pour le financement des recherches est étendue à l’Érythrée, au Somaliland, et à Djibouti, puis au Soudan du Sud en 2012.

La Maison des études éthiopiennes et le CFEE ont été successivement dirigés par l’ethnologue Jacques Bureau (1991-1997), l’historien Bertrand Hirsch (1997-2001), l’historien et politiste Gérard Prunier (2001-2006), l’historien Francois-Xavier Fauvelle (2006-2009), l’anthropologue Éloi Ficquet (2009-2012) et l’archéologue Jean-François Breton (2012-2014). Depuis septembre 2014, le directeur du CFEE est le politiste David Ambrosetti.

Les activités du CFEE concernent les domaines des sciences de la terre, de la paléontologie, de l’archéologie, des sciences humaines et sociales et des sciences de l’environnement. Le CFEE publie la revue Annales d’Éthiopie (lancée en 1955) ainsi que des ouvrages scientifiques et de vulgarisation sur l’Éthiopie et les autres pays de la Corne de l’Afrique.

Pour en savoir plus sur notre histoire :

Amélie Chekroun, 2011, « Un archéologue capucin en Éthiopie (1922-1936) : François Bernardin Azaïs », Afriques. Débats, méthodes et terrains d’histoire, varia, en ligne : afriques.revues.org/785.

Kebbédé Mikaël, Jean Leclant, 1955, « La Section d’Archéologie (1952-1955) », Annales d’Éthiopie, vol. 1, 1-8, en ligne : www.persee.fr/doc/ethio_0066-2127_1955_num_1_1_1225