CNRS Ministère des Affaires Etrangères

Rechercher





Accueil > La recherche au CFEE > Axes et programmes de recherche > Axe 3. Transformations sociales et politiques dans la Corne de l’Afrique contemporaine

L’État développemental au concret dans l’Éthiopie contemporaine : pratiques administratives, idéologies étatiques et rapports aux acteurs internationaux

Membres : David Ambrosetti (CFEE), Jean-Nicolas Bach (Sciences Po Bordeaux, LAM), Gabrielle Bayle (SOAS, Londres), Marie Bridonneau (Université Paris-Ouest Nanterre / LAVUE-Mosaïques), Alice Corbet (CNRS, LAM), Elise Dufief (EHESS), Alice Judell (University of Sydney), Mehdi Labzaé (Université Paris 1, CESSP), Clélie Nallet (Sciences Po Bordeaux, LAM), Sabine Planel (IRD)

Le développement constitue, plus que jamais, le mot d’ordre du gouvernement éthiopien. Il oriente son action et innerve l’ensemble de ses discours, aidé en cela par les bailleurs de fonds internationaux. Il faut « développer » l’Éthiopie, un pays où environ 80 % de la population vit de l’agriculture pratiquée à l’échelle du foyer. L’Ethiopian Peoples’ Revolutionary Democratic Front (EPRDF, au pouvoir depuis 1991) a produit sa propre idéologie du développement (autour des concepts de developmental state et d’abyotawi démocrasi). L’État y est décrit comme le chef d’orchestre du développement au contrôle de l’activité économique. Pourtant, nombre de préceptes néolibéraux à l’échelle internationale ont également pénétré la politique économique éthiopienne. Ce programme s’intéresse aux implications et traductions concrètes de ces préceptes. Il analyse les multiples facettes de l’interface entre l’État et à la société.

Les questions foncières et de l’aménagement du territoire, qu’il soit rural ou urbain, offrent ici un premier point d’observation privilégié. Les transformations à l’œuvre dans ces domaines sont aussi remarquables qu’ambivalentes. Addis-Abeba se dote d’immeubles, de transports et d’infrastructures inédites (boulevard périphérique, tramway, échangeurs routiers). Les campagnes même les plus reculées voient la multiplication des routes, l’arrivée de l’électricité, du téléphone portable et du crédit, la multiplication des projets d’investisseurs privés pratiquant une agriculture intensive, la modernisation à marche forcée de la production agricole via l’utilisation d’intrants et de méthodes modernes. Certaines villes de provinces (Mekele, Bahr Dar, Kombolcha, etc.) connaissent un développement notable des industries sur place. Cette équipe de recherche entend étudier les effets concrets de ces évolutions sur les rapports de force entre groupes, sur les pratiques administratives des autorités publiques, sur les modalités d’exercice du pouvoir, en s’attachant : aux discours, idéologies et rationalités bureaucratiques en présence (transformations et permanences dans les pratiques administratives « modernisatrices » locales et nationales dans les secteurs agricole, scolaire, de l’urbanisme et du logement, des communications, etc.) ; aux opportunités économiques ainsi créées pour une nouvelle élite et même une classe moyenne émergeante et à leur coût pour d’autres groupes précarisés ; enfin aux différentes courroies de transmission entre l’État, le parti au pouvoir et les sociétés locales, paysannes ou urbaines (coopératives, associations paysannes, associations de jeunesse, groupes de développement et autres cellules locales du parti, etc.).

Actualités

Suivez les actualités de ce programme sur le blog du CFEE :
https://cfee.hypotheses.org/category/divers/actualites-de-nos-programmes-news-from-our-programs/the-development-state-from-below

Bibliographie

Special issue on « Glocal Ethiopia », Echogeo n° 31, http://echogeo.revues.org/14112

Bach, Jean-Nicolas, 2013, “Abyotawi democracy : neither revolutionary nor democratic : a critical review of EPRDF’s conception of revolutionary democracy in post-1991 Ethiopia”, in Jon Abbink & Tobias Hagmann (dir.), Reconfiguring Ethiopia : the politics of authoritarian reform, Routledge : 62-84.

__ 2013, “Compromising with Ethiopianness after 1991 : The Ethiopian Festival of the Millennium (September 2007-2008)”, Northeast African Studies, vol. 13, n°2 : 93-122.

__ 2012, “ “Le roi est mort, vive le roi” : Meles Zenawi règne, mais ne gouverne plus”, Politique africaine, n°128 : 143-158.

Bridonneau, Marie, 2014, Lalibela, une ville éthiopienne dans la mondialisation, Paris, Karthala.

__ 2014, « Déplacer au nom de la sauvegarde patrimoniale et du développement économique ? Analyse multiscalaire du programme de resettlement à Lalibela (Éthiopie) », L’Espace Politique, n° 22.

__ avec Pauline Bosredon & Perrine Duroyaume, 2012, « Vers une nouvelle Ethiopie urbaine ? Essai d’analyse d’une fabrique radicale de la ville éthiopienne », Annales d’Éthiopie, n° 27 : 153-177.

__ 2012, « Reconstructions paysagères autour des églises de Lalibela : enjeux d’un processus de patrimonialisation en Éthiopie, Géographie et cultures, 79 : 29-46.

Labzaé Mehdi, 2015, « Les travailleurs du gouvernement. Encadrement partisan et formes du travail administratif dans l’administration éthiopienne », Genèses, n°98 : 89-109.

__ 2014, « Le grand remaniement. Investissements internationaux, formalisations des droits fonciers et déplacements contraints de population dans l’Ouest éthiopien », Cahiers du pôle foncier, n°8.

Nallet, Clélie, 2012, « Trajectoires d’émergence : ’classes moyennes’ d’Addis-Abeba entre prospérité et précarité », Annales d’Éthiopie, n°27 : 207-225.

Planel, Sabine, 2014, « Transferts de terre en Éthiopie. Contrôle foncier et contrôle politique », in Redon M. & al., Les ressources mondialisées. Essais de géographie politique, Paris, Publications de la Sorbonne : 245-273.

__ 2014, « A view of a bureaucratic developmental state : local governance and agricultural extension in rural Ethiopia », Journal of Eastern African Studies, vol. 8, n°3 : 420-437.

__ avec Eloi Ficquet, 2014, “Le titrement foncier urbain en Ethiopie, in Baudoin Dupret & al. Pratiques du titrement foncier dans les villes du Sud. Inde, Mauritanie, Éthiopie. Rapport de mission droit et justice, Rabat, Centre Jacques Berque.

__ 2012, « Du bon usage de l’engrais en politique. Introduction à la modernisation agricole en Éthiopie », Annales d’Éthiopie, n°27 : 261-279.

__ 2008, La chute d’un Eden éthiopien. Le Wolayta, une campagne en recomposition, IRD Editions/CFEE, Paris.